Billeterie en ligne
video
Les vidéos en ligne ont été numérisées avec le soutien du Conseil Régional du Nord/Pas-de-Calais
et des plans de numérisation 2009 et 2010 du Ministère de la Culture

MACHINERY (THE)

de FATMI Mounir

FRANCE, 2006, 00:06:02

Production : FATMI Mounir
Genre : Art vidéo
Mots-clés : Allégorie, Calligraphie, Expérimental

Résumé :

Au commencement, en plan rapproché, des signes occupent tout l'espace de l'écran. Des tracés énergiques, des pleins et des déliés, des vides. Puis, un lent zoom arrière révèle que le dessin abstrait que nous avions pris pour une totalité était seulement le détail d’une calligraphie arabe. Le changement de point de vue augure le passage du simple plaisir esthétique de la contemplation, à la reconnaissance, ou à la lecture, d’un Hadith de Mahommet. La ligne, d'abord simplement graphique, devient langage et sens. Puis, tandis que ce dessin-écriture suspendu dans le noir prend l'apparence d'une sphère flottant dans un espace indéfini, nous sommes immergés dans un espace sonore complexe, fait de matités et de stridences, de crescendos et d'atténuations. Cette bulle sans bord, très lentement d'abord, puis de plus en plus vite, tourne sur elle-même. Comme le font les Rotative plaques verre de Marcel Duchamp lorsque activées se forme une illusion d'optique, la composition de la Machinery de Mounir Fatmi se déconstruit pour laisser place à un affolement de lignes tourbillonnantes laissant à peine le temps d'entr'apercevoir des images émerger et disparaître, monstres et paysages se métamorphosant au gré de l'image en mouvement. On pense à Max Ernst peignant pendant la Seconde Guerre mondiale une planète affolée par la guerre. Le calme revient, et l'objet retrouve son initiale stabilité. Pour peu de temps. La rotation vertigineuse reprend et l'on sent bien que cette fois seule la catastrophe arrêtera cet inhumain dépassement des limites de l'espace et du temps. Ce sera l'implosion qui adviendra soudainement à l'écran, la dissolution du signe dans le néant et le silence.

Ici le spirituel (évoqué par le texte) se trouve actionné par une machinerie meurtrière, programmée par un système invisible pour une autodissolution inéluctable. Le verset du Coran est un signifiant flottant instrumentalisé, terroriste, machinerie sans corps, sans pensée et sans désir, engrenage d'une mécanique aveugle excluant tout hasard et toute incertitude jusqu'à l'anéantissement, jusqu'au dernier mot. Plongés dans ce dispositif hypnotique, tentés par la pure délectation de l'expérience sensorielle, nous voici responsables, devant l'image et devant le sens, de notre position de regardeurs.

"Something is possible, je l'espère" écrit Mounir Fatmi qui affirme ses affinités électives avec Edward Saïd ou Salman Rushdie. Et si quelque chose est possible, ce sera peut-être après que le Livre ait perdu sa fonction de vecteur d'idéologies meurtrières. Ainsi, Marc-Alain Ouaknin, dans Le livre brûlé, évoquait-il, en référence à Rabbi Nahman de Braslav, "la nécessité de brûler les livres saints" , pour qu'adviennent le désir et le projet.
Si quelque chose est possible, ce ne sera sûrement pas sur le versant d'un "retour" aux communautarismes, terroirs ou tribus portés par leurs propres violences, et leurs systèmes terribles de dominations et de soumissions.
Si quelque chose est possible, ce sera peut-être dans le volontarisme désenchanté et toujours ébloui, l'alliance du sensible et de l'éthique, de la mémoire et de la création dont le travail de Mounir Fatmi est l'une des occurrences.

D’après « Le dernier mot…et après » d’Evelyne Toussaint, maître de conférences en histoire de l'art contemporain, Université de Pau et des Pays de l'Adour, France

puce imprimer la fiche

Langue originale : _sans paroles
Fiche technique : Egalement disponible en dispositif de projection vidéo.
Format d'origine : vidéo
Cadre : 4/3
Chromie : Couleur
Version(s) disponible(s) : Sans paroles

Location : 100 euros

puce réserver (mise à disposition temporaire de copie)

La location et la vente de copies des vidéos du catalogue s'adressent essentiellement aux professionnels (structures culturelles, Èducatives ou associatives), pour en savoir plus veuillez consulter la rubrique programmer