Billeterie en ligne
video
Les vidéos en ligne ont été numérisées avec le soutien du Conseil Régional du Nord/Pas-de-Calais
et des plans de numérisation 2009 et 2010 du Ministère de la Culture

SLEEP

de FATMI Mounir

FRANCE, 2012, 00:11:10

Production : FATMI Mounir
Genre : Art vidéo
Mots-clés : Allégorie, Temps, Hommage

Résumé :
Commencée en 2005, Sleep Al Naim est une œuvre de fiction en noir et blanc montrant un homme qui dort tranquillement, son torse nu se soulevant et s’abaissant au rythme de sa respiration.

La vidéo dure 6 heures. Mounir Fatmi a choisi de représenter une icône contemporaine, l’écrivain Salman Rushdie. Le film reprend l’iconographie du film « Sleep », en référence directe au film expérimental pop et minimaliste d’Andy Warhol qui, en 1963, montre durant 6 heures l’image continue du poète John Giorno en train de dormir.

Du sommeil de John Giorno devant la caméra de Warhol, le repos de l’écrivain britannique, dans son contexte littéraire et polémique, se fait nécessaire et paradoxal. Sleep Al Naim suggère l’ambivalence d’un abandon physique, tranquille et intranquille à la fois. Compte tenu des menaces qui pèsent sur sa vie depuis la publication du roman “Les versets sataniques en 1988, plonger dans le sommeil reste une manière pour Salman Rushdie de se mettre en état de vulnérabilité.

Mais dans le même temps, ce temps d’inconscience accordée exprime force et confiance : le sommeil du juste.

Pour l’artiste, il s’agit de la création d’un visage, d’un corps, d’une présence. Jouer à être Dieu. Créer de toutes pièces le personnage de Salman Rushdie et le mettre en scène en train de dormir. Associer sa propre respiration au corps de l’écrivain.

Après avoir tenté en vain d’entrer en contact avec Rushdie qu’il espérait filmer dans son sommeil, Mounir Fatmi a décidé de recourir à la technologie numérique en 3D. Une première phase de recherche a commencé pendant sa résidence à la Rijksakademie à Amsterdam en 2005. Cette phase consistait à trouver le maximum d’images de l’écrivain, de face, de profil droit et gauche de différente période de sa vie. Une deuxième phase de travail consistait au modelage du visage, du corps, du décor et des accessoires de la chambre. La troisième phase et la plus longue, c’était l’animation, le choix des différents plans de caméra, d’éclairages et d’étalonnage du film. Et finalement la dernière phase consistait à enregistrer la respiration de l’artiste et faire un montage sonore directement sur l’animation du corps de l’écrivain.

Ironie de l’histoire, une fois le film achevé en 2012, une rencontre chaleureuse entre les deux hommes a pu avoir lieu à Bruxelles, grâce au directeur du Palais des beaux-arts, à l’occasion de la sortie de l’autobiographie “Joseph Anton” de Rushdie. À l’issue de cette rencontre, mounir fatmi préparera une longue interview avec l’écrivain des « Versets sataniques » pour la publication d’un livre sous le titre de Sleep.

Désormais en France, il y a une affaire « Sleep ».
La vidéo programmée initialement à l’exposition « 25 ans de créativité arabe »  qui célèbre la création de l’institut du monde arabe à Paris a été retirée par les organisateurs. Dans cette exposition itinérante, la représentation même virtuelle de Salman Rushdie a été jugée trop sensible pour être montrée au Moyen-Orient et dans d’autres pays arabes.

Cette censure venant d’une institution culturelle établie a provoqué une consternation générale dans les médias et questionne la liberté de créer en France.  D’autant qu’elle s’inscrit à la suite d’une autre censure que mounir fatmi a subie quelques jours auparavant lors du Printemps de septembre à Toulouse, une autre manifestation culturelle française, subventionnée par l’État et de grandes fondations privées.
De nombreux journalistes ont relayé l’information et soulevé le débat dans la presse écrite, des émissions radio et télés.

puce imprimer la fiche

Langue originale : _sans paroles
Fiche technique : Version disponible en monobande, 26 min. et 11 min 10 sec.
Format d'origine : vidéo
Cadre : 16/9
Chromie : Noir&Blanc
Version(s) disponible(s) : Sans paroles.

Location : 120 euros

puce réserver (mise à disposition temporaire de copie)

La location et la vente de copies des vidéos du catalogue s'adressent essentiellement aux professionnels (structures culturelles, Èducatives ou associatives), pour en savoir plus veuillez consulter la rubrique programmer