Billeterie en ligne
video
Les vidéos en ligne ont été numérisées avec le soutien du Conseil Régional du Nord/Pas-de-Calais
et des plans de numérisation 2009 et 2010 du Ministère de la Culture

WHO IS JOSEPH ANTON

de FATMI Mounir

FRANCE, 2013, 00:11:00

Production : STUDIO FATMI
Genre : Art vidéo

Résumé :
Quand Salman Rushdie est entré dans la clandestinité suite à sa fatwa, il a été forcé de vivre une autre vie, et il a souvent utilisé le pseudonyme de Joseph Anton, un nom inspiré par deux de ses auteurs favoris, Joseph Conrad et Anton Chekov.

Who is Joseph Conrad, un film expérimental de Mounir Fatmi, étudie l'idée d'assumer une autre identité et va encore plus loin. Bien que le film tourne autour de Rushdie, Chekov et Conrad, la prémisse sous-jacente tourne autour de l'idée de l'Autre dans la littérature et la philosophie en général. Son intérêt porte sur les nombreux écrivains qui, au fil des ans, ont utilisé d'autres noms que le leur propre nom pour créer leur œuvre, que ce soit pour des raisons politiques ou pour de droits d'auteur. Des femmes comme George Sand (née Aurore Dupin), ou l'auteur de science-fiction James Tiptree, (née Alice Sheldon), ou les révolutionnaires politiques comme Trotsky (né Lev Davidovitch Bronstein) ont tous créé un culte de la personnalité autour d'une personne totalement fictive.

Le tournage de Who is Joseph Conrad donne l'impression que nous regardons des images extraites d'une caméra cachée. Des mains qui fouillent dans des papiers, en regardant des photos de Rushdie, Chekov et Conrad, manipulant des archives, découpant des images, ou dessinant des points sur une grille. C'est comme si nous jetions un coup d'oeil dans un laboratoire qui vise à mettre à jour quelque chose, peut-être un savant fou qui veut fusionner ces trois identités et effectivement produire une nouvelle personne. L'une des premières scènes du film montre une paire de mains feuilletant les pages d'un cahier vierge. Est-ce une histoire qui n'a pas encore été écrite ? Sommes-nous les artisans de notre propre histoire?

Grâce à l'utilisation de l'ancienne technologie d'esquisse de portrait du FBI, des photographies, des dessins, de la modélisation 3D et d'autres matériaux inspirés de la science, y compris les diagrammes de crânes d'époque, nous assistons à l'évolution de cette nouvelle identité (ou identités), conduisant à une dernière série d'images qui sont des mutations horribles ressemblant un peu à une peinture torturée de Francis Bacon qui rencontre le Silence des agneaux.

Le film remet en question l'idée-même de ce que l'on entend par identité, la montrant comme un concept fluide, de forme changeante plutôt que de forme fixe, mais il suggère aussi une sorte d'impossibilité à assumer physiquement une autre identité, laissant ouverte la question : où finit l'un et où commence l'autre ?

Blaire Dessent, Février 2016

puce imprimer la fiche

Langue originale : _sans paroles
Format d'origine : vidéo HD
Cadre : 16/9
Chromie : Noir&Blanc
Version(s) disponible(s) : Sans paroles

Location : 100 euros

puce réserver (mise à disposition temporaire de copie)

La location et la vente de copies des vidéos du catalogue s'adressent essentiellement aux professionnels (structures culturelles, Èducatives ou associatives), pour en savoir plus veuillez consulter la rubrique programmer